actualite-francois-dompierre2-carreLe 8 mars prochain à la salle Bourgie, sous la direction de Daniel Myssyk, vous pourrez entendre  le Concerto de Saint-Irénée de François Dompierre ainsi que sa toute dernière création : « Concertango grosso pour piano, violon, bandonéon et orchestre ». Cette œuvre a été spécialement écrite pour Appassionata et est dédiée à l’incontournable pianiste Louise Bessette, grande spécialiste de la musique de notre temps.

C’est à la demande de mon ami, le regretté Françoys Bernier que j’ai écrit ce court concerto pour cordes et orchestre. Les deuxième et troisième mouvements ont d’abord été écrits au camp musical du Domaine Forget en 1984 pendant le stage de trois semaines des cordes. C’est Édith Boivin-Béluse qui l’avait créé au piano. L’orchestre était sous la direction de Raymond Dessaint. Le premier mouvement a été complété en 1987 et l’œuvre a ensuite été donnée en concert à deux reprises, une première fois avec l’orchestre de Hull dans la même année, toujours avec Édith Boivin-Béluse et une autre fois au Domaine Forget avec Stéphane Lemelin et l’Orchestre symphonique de Québec sous la direction de Jean-François Rivest.

De forme classique, la pièce intègre des thèmes inspirés de la musique populaire américaine des deux hémisphères. Cela s’entend particulièrement dans le troisième mouvement où l’influence de la musique latine est très marquée. Le second mouvement laisse entendre alternativement trois thèmes contrastés avec un développement central particulièrement dramatique suivi d’un commentaire d’une grande douceur. Le premier mouvement est plus proche du jazz et sa construction est inspirée de la forme sonate.

Le concerto de Saint-Irénée est le deuxième concerto pour piano écrit par le compositeur et fera l’objet d’un concert avec la pianiste Louise Bessette et l’orchestre Appassionata sous la direction de Daniel Myssyk. Un enregistrement de l’œuvre est prévu sous étiquette Atma.